Bardage de façade Guerande

Vous souhaitez modifier l’aspect de vos murs extérieurs ? Nous mettons en place un bardage de façade à Guerande !

 

02 52 33 17 15

 

bardage de façade Guerande

Bardage de façade à Guerande

Poser un bardage est l’occasion d’offrir à sa maison une nouvelle enveloppe. Ce revêtement en modifie l’aspect revêtant différentes esthétiques en plus de lui apporter une protection efficace contre les intempéries. Notre entreprise de bardage à Guerande est à votre écoute pour vous accompagner dans le choix de votre bardage et en réaliser la pose.

Le bardage présente de nombreux avantages dont le fait de pouvoir être installé sur tous les types d’habitation sans en modifier la conception. De plus, il peut s’adapter à tous les supports car il existe en diverses dimensions mais aussi en un grand nombre de matériaux tels que le bois, le PVC, la pierre, l’ardoise, le béton, la terre cuite, le cuivre, l’acier, la résine… Et, lors de sa mise en �”uvre, il n’y a pas de délai d’attente pour un séchage par exemple. Tout cela, fait que c’est une solution souvent retenue par les propriétaires d’habitation qui souhaitent protéger leurs murs extérieurs ou protéger leurs façades.

 

Pour toute demande de bardage de façade à Guerande

CONTACTEZ-NOUS AU

02 52 33 17 15

 

Notre bardeur à Guerande effectue la pose de tous les types de bardage quel que soit le matériau qui le compose et que vous choisissiez un bardage à claire-voie, vertical ou clin. Pour chacun, il est en mesure de réaliser les montages suivants :

  • Le bardage simple peau : La paroi n’est alors constituée que du parement qui est fixé sur l’ossature, le bardage a donc la fonction de mur.
  • Le bardage rapporté : Il est monté sur une paroi existante et un isolant est installé entre le mur et le bardage.
  • Le bardage double peau : Il est composé de deux parements séparés par un isolant.

En plus de ces différents montages, notre entreprise de bardage à Guerande propose aussi divers sens de pose tels que :

  • Le bardage vertical qui donne une impression de hauteur à votre habitation. Son avantage est d’avoir une longueur de lame toujours identique et courte. De plus, l’écoulement des eaux de pluie est facilité puisqu’il se fait dans le sens des lames.
  • Le bardage horizontal qui donne une allure plus imposante à votre bâtiment. La longueur des lames peut aller jusqu’à 6 m, ce qui rend leur maniabilité plus difficile. Et, notre bardeur protège les coupes d’extrémité afin d’éviter les infiltrations d’eau.
  • Le bardage oblique, aussi appelé bardage diagonal, qui est le plus complexe. Il donne à votre maison un style très moderne et distingué. Notre bardeur doit faire preuve d’une grande attention et dextérité pour atteindre la meilleure régularité possible.

Bardage de façade à Guerande

Notre bardeur adapte la fixation des lames à chaque type de pose. Ainsi, pour une lame posée à la verticale, il effectue la fixation du côté du chevauchement. Dans tous les cas, chaque lame est fixée à l’aide de pointes qui ne dépassent pas du bardage.

Si vous souhaitez une pose de bardage de façade qui assure à ce revêtement une bonne longévité, prendrez contact avec notre bardeur à Guerande qui étudiera votre projet et vous remettra un devis.

Voir +

Guérande

Guérande (prononcé /ge.ʁɑ̃d/) est une commune de l'ouest de la France, située dans le département de la Loire-Atlantique en Bretagne historique et appartenant à la région des Pays de la Loire. Sa partie urbaine occupe le sommet d'un coteau qui domine un territoire presque entièrement entouré d'eau, salée ou douce, dénommé presqu'île guérandaise. L'histoire de la commune elle-même est fortement marquée par la présence de marais salants qui ont fait sa richesse.

La présence de l'Homme sur le territoire guérandais est attestée à partir du Néolithique moyen et il subsiste de nombreux vestiges, tels que des menhirs. Les premiers signes avérés de l'existence de la localité actuelle datent de la seconde moitié du IVe siècle. Le haut Moyen Âge est une période troublée par les dissensions entre Francs et Bretons — Guérande est alors bretonnante sous domination mérovingienne — puis par les invasions normandes. La première référence écrite connue du bourg de Guérande date de 854. Au XIVe siècle, la cité est entraînée dans la guerre de Succession de Bretagne qui oppose Jean de Montfort à Charles de Blois. Celle-ci s'achève par la signature à Guérande même du traité de 1365. À la fin du XVe siècle, la cité est le refuge pendant près d'un mois d'Anne de Bretagne et de sa cour qui fuient la peste qui sévit alors à Nantes. La duchesse va entretenir des liens privilégiés avec Guérande durant tout son règne. Pendant tout le Moyen Âge, le terrouer de Guérande conserve une prééminence judiciaire, militaire, religieuse et fiscale reconnue par le duché de Bretagne et l'évêché de Nantes.

L'époque contemporaine est marquée par l'affirmation du rôle économique et environnemental des marais salants, en crise récurrente depuis la Révolution. Outre la revalorisation des filières salicoles, l'intérêt touristique des marais se trouve amplifié par la création de zones de protection du patrimoine naturel. La localité demeure au XXIe siècle un centre économique dynamique de la presqu'île, augmentant son attractivité touristique par la mise en valeur de son riche patrimoine historique, qu'il soit architectural ou culturel, et naturel ; elle perpétue ainsi l'attirance remarquable, manifestée depuis le XIXe siècle, de la cité médiévale et des marais salants auprès des écrivains, peintres et, plus récemment, des réalisateurs cinématographiques.

Bardage en bois

Le bardage en bois, aussi appelé bardage à clins, ou encore déclin au Québec, est un cas de revêtement en bardage en bois constitué de planches horizontales superposées, qui se chevauchent ou s'emboitent.

En anglais les termes clapboard or clabbard, bevel siding, lap siding, et weatherboard, se rencontrent avec parfois quelques variations régionales dans les définitions. Ce terme, qui au Québec peut être écrit et prononcé à l'anglaise « Clapboard » ou à la française « clabord », désigne les longues planches minces utilisés pour couvrir les murs et (autrefois) les toits des bâtiments[1]. Aussi appelé historiquement clawboards ou cloboards[2].

Une signification plus ancienne de clapboard en fait de petites pièces de chêne fendues importées d’Allemagne pour être utilisées comme douves de tonneau, dont le nom est une traduction partielle du moyen néerlandais klapholt et lié à l'allemand klappholz.


Call Now Button02 52 33 17 15