Réparation de cheminée Nantes

Réparation de cheminée Chateaubriant

Votre souche de cheminée présente des défauts ? Notre couvreur effectue la réparation de cheminée à Chateaubriant !

 

06 38 42 93 19

 

Réparation de cheminée Chateaubriant
Réparation de cheminée à Chateaubriant

La cheminée est un mode de chauffage de plus en plus sollicité par ceux qui recherchent le confort d’une douce chaleur et de l’authenticité. Mais, cela nécessite de mettre en place des installations spécifiques telle qu’une souche de cheminée et de procéder à la construction de la cheminée. Notre entreprise de couverture à Chateaubriant vous accompagne dans ce projet !

Notre couvreur à Chateaubriant vous aide à bénéficier de tous les avantages du chauffage au bois en réalisant la construction de cheminée. Il vous aide à faire le choix entre les nombreux modèles qui existent en ciblant parfaitement vos attentes. En effet, en fonction de l’utilisation que vous comptez en faire, si vous souhaitez un foyer ouvert ou fermé, de la place dont vous disposez, du modèle qui vous plaît le plus et qu’il est possible d’intégrer (mural, d’angle, suspendu…) et de votre budget, notre professionnel vous guidera vers le modèle le plus adapté. Ensuite, il s’occupe de la construction de cheminée à proprement parler en respectant les règles et normes en vigueur afin que vous puissiez l’utiliser en toute sécurité et profiter pleinement du plaisir de la flamme.

 

Besoin d’une réparation de cheminée à Chateaubriant ?

CONTACTEZ-NOUS AU

06 38 42 93 19

 

Dans le but de vous garantir une utilisation sécurisée, notre entreprise de couverture à Chateaubriant intervient également sur le pied de cheminée. Il s’agit de la partie extérieure visible du conduit de cheminée qui a pour fonction d’évacuer les fumées à l’extérieur, de protéger le conduit de fumée des intempéries et d’empêcher son obstruction par des feuilles ou des animaux. Il est soumis aux intempéries et il arrive alors que des dégradations apparaissent, la nécessité de procéder à une réparation de souche de cheminée. Le problème le plus fréquent est l’apparition d’une fissure. Si elle se trouve au niveau du solin, notre couvreur à Chateaubriant doit insérer une plaque de zinc sous la couverture et la remonter le long de la souche. Si c’est la sortie de toit qui est fissurée, la solution est d’appliquer un enduit d’étanchéité qui permet de colmater les fissures. De même, il arrive que la fissure se trouve au niveau du chevêtre. Dans ce cas c’est la maçonnerie qui fait défaut, il est alors indispensable de la refaire pour retrouver une souche de cheminée étanche. Enfin, en cas de manque d’imperméabilité, l’abergement de cheminée peut aussi être mis en cause. Il s’agit de l’ensemble de tôles qui doit assurer l’étanchéité autour du pied de cheminée. Notre couvreur doit donc tout d’abord localiser la fissure afin de mettre fin aux infiltrations d’eau.

Quand le problème vient de l’élément lui-même, que les briques ou autres éléments qui la constituent sont abîmés, voire totalement dégradés, une rénovation de souche de cheminée est indispensable. Notre couvreur à Chateaubriant peut refaire juste une partie de la maçonnerie ou bien abattre la souche et la reconstruire selon la situation.

Pour toute construction de cheminée, réparation ou rénovation de souche de cheminée, prenez contact avec notre entreprise de couverture à Chateaubriant, nous vous remettrons un devis !


Châteaubriant

Châteaubriant ([ʃa.to.bʁi.jɑ̃] .mw-parser-output .prononciation>a{background:url("//upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/8a/Loudspeaker.svg/11px-Loudspeaker.svg.png")center left no-repeat;padding-left:15px;font-size:smaller}Écouter[Note 1]) est une commune de l'Ouest de la France, située dans le département de la Loire-Atlantique, en région Pays de la Loire. Sous-préfecture, elle est le chef-lieu de l'arrondissement de Châteaubriant-Ancenis, et le siège de la Communauté de communes Châteaubriant-Derval.

Entourée d'un paysage à dominante rurale, elle s'est développée autour de son château qui fut le théâtre de combats liés à l'affrontement entre la Bretagne et la France. Son économie s'est longtemps articulée autour de l'agriculture et du commerce de bétail, son rôle commercial étant symbolisé par la quasi-millénaire foire de Béré. L'industrie métallurgique s'est développée au XIXe siècle, suivie à la fin du siècle suivant par la plasturgie.

La ville de Châteaubriant s’est développée dans le fond marécageux de la vallée de la Chère (altitude variant de 59 m à 47 m), encadré par des plateaux : au nord, le plateau de Béré, et au sud le coteau de Saint-Michel-des-Monts et les hauteurs des Briotais. Deux ruisseaux importants, le Rollard et le Choisel, rejoignent la Chère à Châteaubriant, leurs vallées morcèlent le territoire communal. Ainsi, celui-ci présente-t-il des terroirs très contrastés, à la fois dans ses reliefs, ses sols et ses expositions : des marécages et des fonds de vallées inondables, des versants aux sols relativement bien drainés, et des lanières de plateaux. Le peuplement initial, au moins à l’époque celtique ancienne, s’est implanté en haut du versant de Béré, bien exposé au sud[3].

Gravelines

La ville fait partie de la communauté urbaine de Dunkerque qui regroupe 17 communes et 200 704 habitants. Liée à la mer du Nord, Gravelines était, à l’origine, un village de pêcheurs spécialisés à la pêche à la morue en Islande. Aujourd'hui, elle est principalement connue pour abriter la centrale nucléaire la plus puissante de France.

Gravelines est une ville au passé riche. Reconnue comme étant une « cité fortifiée », elle regorge des nombreuses richesses naturelles, culturelles et historiques. Son patrimoine et sa proximité avec l'Angleterre, la Belgique et les Pays-Bas participent au tourisme local. La ville est classée parmi les 105 « plus beaux détours de France ».

Gravelines est située dans le nord de la France, à la limite de la Flandre maritime, en bordure de la mer du Nord et à l'embouchure de l'Aa, à 18 km à l'ouest de Dunkerque[1], 20 km à l'est de Calais[2] et environ 75 km au nord-ouest de Lille[3].

Dirinon

Dirinon se trouve à la limite du Léon et de la Cornouaille, à proximité des deux villes de Brest (distante de 16 kilomètres) et Landerneau (situé à 6 km au nord-est). La commune est limitée au nord-ouest par l'estuaire de l'Élorn et la rivière de Daoulas et au sud elle s'étend jusqu'à la vasière et la grève de Landrevezen[2] en bordure de la Rade de Brest (rive nord de l'embouchure de la rivière de Daoulas)[3]. Son finage est étiré en longueur dans le sens nord-nord-est au sud-sud-est.

La commune est principalement constituée de grès dans sa partie nord-ouest et de schistes argileux dans sa partie sud-est. Les altitudes s'échelonnent du niveau de la mer à 179 mètres pour le point culminant situé entre Bodron et Kernoster ; le bourg est à 141 mètres d'altitude et l'altitude moyenne de la commune est de 90 mètres. « Le bourg de Dirinon est situé sur un plateau dominant un vaste horizon ; aussi, dans le trajet en chemin de fer de Quimper à Landerneau, voit-on admirablement ce clocher que la voie ferrée contourne pendant 6 ou 7 kilomètres, et qui semble vous poursuivre comme une obsession »[4]. Du bourg de Dirinon, l'on aperçoit les monts d'Arrée et le Menez-Hom.

Les rochers de Quillien offrent un beau point de vue sur l'Élorn, la rade de Brest et les villes de Brest et de Landerneau. Les rochers de Kerloussouarn dominent le bois et l'étang du Roual[5], principal plan d'eau douce de la commune, alimenté par deux petits cours d'eau qui prennent leur source sur les hauteurs de Loperhet, le Roual et le Linglas ; l'étang, d'une superficie de 58 ha, a été aménagé en 1622 (son pignon sud porte l'inscription « Ollivier Coatnempren, seigneur du Rouazle a faict faire ce moulin et chaussée l'an mil six centz et vingt et devx ») pour l'alimentation en eau du moulin du Roual dans un yeun ("cuvette marécageuse" en breton, probablement une ancienne tourbière, creusée dans les grès dits de Landévennec) ; en aval, le Roual traverse en cluse les hauteurs formées de quartzites qui dominent la rive sud de l'estuaire de l'Élorn dans lequel se jette ce petit fleuve côtier. Le parc de loisir de Creac'h-ar-Roual, qui s'étend aussi sur la commune de Landerneau, avec des parcours piétonniers aménagés, de petits animaux (brebis naines) et un arboretum, se trouvent à proximité.


Call Now Button06 38 42 93 19 Retour haut de page